Compte rendu de l'atelier du 5 octobre 2014

J’ai établi ce compte rendu à partir de mes notes….. et comme je n’ai pas tout noté, il vous semblera peut-être
incomplet….

Définition du yoga :

Cet atelier était une introduction à la psychologie indienne et à la psychologie du yoga. Aussi Anuradha a
commencé par nous demander notre propre définition du yoga. Que représentait-il pour nous ?
Certains ont parlé de relaxation, de détente ; d’autres, de présence à soi-même, d’écoute, d’ouverture sur
autre chose, sur d’autres dimensions. On a aussi émis l’état de bien-être, la découverte de sa dimension
intérieure…… etc……

Etymologie du mot YOGA :

La racine YUG  veut dire « s’unir » et aussi « se dissoudre ».
Avec la notion de dissoudre, il s’agit de voir ses saisies et essayer de les lâcher, de dissoudre ainsi toutes les
tensions.
Avec la notion d’union, il s’agit d’unir :
- le corps et l’esprit,    - le corps et le souffle,       - l’Etre et l’univers,
……. Grâce à cette union, corps/souffle/mental , on est plus posé, plus serein.
          Nous pouvons alors avoir une compréhension et une compassion pour les autres,

La place de l’Homme :

Ce qui doit être connu et établi, se fait sur 2 dimensions :  l’espace et le temps
…….l’homme doit trouver sa place « ici et maintenant » :
          - « ici »…. Dans ce lieu (espace)           - « maintenant »……. Dans l’instant présent (le temps)

 
Les textes de YOGA

Anuradha nous a présenté les différentes textes qui parlent du yoga :
- des textes sacrés (car textes révélés) comme les Upanishads védiques ou la Baghavad Gita,
- et des textes de tradition non révélés comme les « yoga-sutras de Patanjali » ou le « yoga vasistha »

 

1-) Les Upanishads  (ouvrages du 5è siècle avant JC et dont l’écriture s’échelonne sur 11 siècles)

Etymologie : UPA : près de  -  NI : en bas, aux pieds de  - SHAD : s’assoeir
Upanishad signifie donc « assis par terre aux pieds du maître » pour écouter son enseignement.

                                                          ………note de la transcripteuse
                        Il existe14 upanishads védiques (c’est-à-dire faisant partie du Véda) et plus de 100 upanishads dites non védiques.
                        Les Upanishads livrent un enseignement spirituel, philosophique  et  métaphysique. Il y est toujours question des      
                        différents Yogas et de la Libération finale (de l’âme). Le yoga  y est présenté comme un moyen
comme une voie                    
                        d’intériorisation qui va donner accès à l’espace intérieur et à la  connaissance libératrice.
                                                                   
~~~~~~~~~

La « Katha Upanishad » est la 1ère Upanishad qui parle du yoga

« Tam yogam iti manyante sthiram indriya dharanam » = " la pratique du yoga est de tenir les sens fermment"
……….sthira = ferme ; dharanam = tenir, concentration ; indriya = les sens


                                                  
……… note de la transcripteuse
                      
Dans cet Upanishad, il y est enseigné comment délivrer l’âme des souffrances du samsara (cycle de la vie
                      
et de la mort), grâce au moyen du YOGA. On utilise la métaphore du CHAR. C’est le yoga qui va être le moyen                 
                      qui pourra
arrêter le char  (c’est-à-dire le corps) :
                      - car il va permettre au cocher (=l’intelligence) de discipliner les chevaux (= les sens), de maîtriser les rênes
                        (=  les pensées),
                     - et au voyageur (= l’âme ou atman ) de descendre, c’est-à-dire sortir du cycle du samsara : l’âme va être ainsi
                        libérée de sa condition charnelle et des souffrances liées à la réincarnation.
                                                                    ~~~~~~~~~

On peut s’entraîner à méditer sur les sens : ................. en apprenant à être spectateur
- en étant dans une présence à l’écoute, aux odeurs, au goût
- conscience du toucher

 

2-) La Baghavad Gita

C’est un ouvrage qui fait parti du « Mahabharata » et qui a été écrit vers le 2ème siècle avant J.C.
Il y a 18 chapitres.
Etymologiquement, Gita signifie « chant », et Baghavad « divin ».
La Baghavad Gita, c’est le chant de l’Etre Suprême

Le yoga de la B.G. , c’est l’action (= karman)
Toute action peut devenir un yoga. Ce n’est pas ce que l’on fait qui est important, mais l’intention avec
lequel on le fait.

Le yoga est une action transformatrice. Il transforme tous les actes de la vie : toute action à nous libérer et
toute action à nous rendre plus heureux est du yoga.

« Yoga karma su kauchalam » =  « toute recherche de perfection de nos actes (les épurer) est du yoga ».   C’est le Karma yoga.    

 
                                                             …….note de la transcripteuse           

                                                               Voici un résumé de l’histoire du « Mahabharata »
                   C’est l’histoire et la rivalité entre deux lignées de frères, les Pandavas (dont fait parti Arjuna) et les Kuravas,
                   Les Pandavas ont été spoliés de leur trône, par ruse, par les Kuravas et contraints à l’exil pendant  12 ans.
                  Au bout de cette période, ils reviennent réclamer une terre pour vivre, ce qui va leur être refusé.
                  Les Pandavas vont être contraints au combat.
                                                              C’est là que commence le récit de la Baghavad Gita :
 

                 Krishna se propose d’aider un camp et de donner son  armée à l’autre camp : Arjuna qui est un Pandava,
                choisit  Krishna. Avant le combat, Arjuna s’arrête pour regarder ceux qui sont en face de lui, et reconnaît des
                frères, de la famille, des amis. Il ne peut se résoudre à les tuer.
                Krishna va donc essayer de le convaincre d’agir et d’accepter le combat. Puisqu’il fait parti de la caste des   
               Kashtriya, il doit remplir son devoir qui est de protéger le DHARMA (l’ordre cosmique ) des démons, comme les 
               Kuravas qui empêchent la bonne marche du cosmos. Krishna va lui expliquer  aussi comment il doit agir  pour
               ne pas être enchaîné par le Karma.              
                                                    Krishna va alors lui enseigner les 3 yogas de la Baghavad Gita =
               -   
le yoga de l’action (Karma yoga) :  tout acte induit un karma, aussi pour ne pas être enchaîné au karma, il
                    suffit d’agir dans un esprit de détachement intérieur, dans le rôle qui nous est assigné. Dans le cas d’Arjuna, en
                   tant que « guerrier », son karma yoga est donc de combattre .

               -   le yoga de la connaissance (jnana-yoga ou buddhi yoga) : avoir la connaissance libératrice, c’est-à-dire, la
                   connaissance que l’âme est captive, et qu’elle peut être libérée, en réalisant que notre Soi peut devenir « témoin 
                   agissant», et non plus être lié à des actes qui l’enchaîne à son karma.
               -   le yoga de la dévotion (bhakti yoga) :  abandonner toute recherche de résultat pour soi-même(non-attente)
                    et dédié ses actes à Dieu, dans un acte de dévotion (c’est-à-dire une relation d’amour)

~~~~~~~~~~~

  La psychologie du yoga

 « samathram yoga uchyate » =  « faire du yoga c’est trouver l’équanimité »
…… samathram ou samana = équilibre.
Se dire  « ça va passer »

L’équilibre psychologique doit passer par le corps : c’est l’approche du yoga, de relier le corps et l’esprit,
détendre l’esprit en relâchant les tensions du corps , et détendre le corps en profondeur pour apaiser l’esprit.

La pratique du yoga doit nous séparer de la souffrance et nous permettre de développer la JOIE intérieure.
« tam vidyat dukha samyoga viyogam yoga sanjitam »
…….
Tam = cela ; vidya= connaissane ; dukha = souffrance
= « le yoga c’est la connaissance de nos attachements, et savoir comment se séparer de la souffrance » 

 ....... et cette connaissance de Soi passe par l'étude des textes  et la mise en pratique.
                  

3-) Yoga Vasistha

                                              …… note de la transcripteus
                         
est un texte sanskrit de la philosophie indienne āstika  composé entre le VIe ou le VIIes4 et le XIIes ap.
                          J.-C. . Le texte se présente sous la forme d'un discours entre
Vasishtha et le jeune prince Rāma
.

                                                                                   ~~~~~~~~~

« manah prasamana upayah yoga »
………
mana = mental ;  prasam= calmer ;     upaya = technique
« le yoga est une technique pour calmer le mental »

 

4-) les Yoga-sutras  de  Patanjali

                                          …….. note de la transcripteuse
                             
C’est un ouvrage ( du 2ème siècle après JC) qui ne mentionne aucune technique précise,  mais qui
                               expose le but et les bases philosophiques du yoga. Ils décrivent le processus d’intériorisation et de
                              méditation pour atteindre le Samadhi qui se compose de huit  étapes et analysent les différents
                              niveaux de samadhi.  

                                                                            ~~~~~~~~~~

« Yogah cittavritti nirodha »
…… Citta= pensée ;  vritti = mouvement ;   nirodha = arrêt
« le yoga permet l’arrêt des mouvements des pensées ».

Pour les arrêter, il faut d’abord comprendre :
-  ce qu’est le mental ?
-  ce que sont ces mouvements ?
-  comment les arrêter….
Tout cela est expliqué dans les yogas sutras .


Les différentes Voies du Yoga

(les 3 premiers yogas sont les 3 yogas développés dans la Baghavad Gita)

1-) Le Jnana yoga ou yoga de la connaissance

                                                            …….. note de la transcripteuse
                                
Ce yoga consiste souvent en l’étude des textes (sacrés ou non) pour développer la connaissance
                                  de la souffrance : pourquoi souffre-t-on ? l’origine ? et comment faire cesser cette souffrance ?
                                                         ~~~~~~~~~

La source de la souffrance humaine, c’est l’ignorance.
On souffre car on n’est pas libre, on s’identifie à nos limitations.
Le problème, c’est l’ignorance (et pas forcément la souffrance elle-même). La solution , c’est la connaissance
de ce qui est réellement et de notre façon de fonctionner.

Il faut donc changer sa façon de penser, développer une clarté intellectuelle (une lucidité), pour voir ce qui
nous encombre réellement, et pouvoir dépoussiérer.

2-) La Bhakti yoga ou yoga de la dévotion

                                                    ……. Note de la transcripteuse
                                   ce yoga consiste en une pratique de rituels religieux, comme le faisait  les « hare krishna » ,
                                   groupuscule hindou qui a développé cette forme de yoga.

L’émotion de base est l’amour (l’amour qui échange, l’amour inconditionnel).
Dans la bhakti yoga, il s’agit de transformer l’amour de base en  un amour inconditionnel pour le divin ou l’être
suprême ; et cet amour inconditionnel le transformer en dévotion.

 

3-) Le Karma-yoga ou yoga des œuvres

Karman = c’est l’action
- soit on est acteur de l’action,
- soit on est témoin,
- soit on est un instrument,

La question est de savoir « qui est acteur ? »
                                         « que doit-on faire du résultat de nos actions ? »

Le karma yoga c’est faire des actes désintéressés (c’est-à-dire sans attendre de résultat) de manière à ne pas
être enchaîné à la loi du karma (qui est la loi de cause à effet).

On pourrait alors se poser la question de savoir pourquoi faire une action, sin on ne doit pas en attendre de
résultat ………la réponse est : simplement parce que le résultat sera plus beau.
……. Par exemple, le musicien qui joue, sans penser à lui, sans se poser la question de savoir s’il joue bien
ou non, donne le meilleur de lui-même ; il est alors ce qu’on pourrait appeler « inspirer » et le spectacle est merveilleux.

 

……. Ces 3 yogas permettent d’arriver à la connaissance du Soi

……. Les autres formes (ou voies) de yoga sont :

 

4-) le Raja yoga ou yoga royal
Il est appelé « royal », car il est très complet et englobe les autres formes de yoga :

- les principes des 3 yogas vus précédemment : l’étude des textes sacrés avec le jnana yoga, la dévotion
avec la bhakti yoga et l’action désintéressée avec le karma yoga)
- un travail sur le corps et sur la respiration comme dans le « hatha-yoga »
-et un travail essentiellement psychologique avec les 8 membres de l’ « ashtanga yoga » des « yoga-sutras de
Patanjali » , qui sont :

      * les membres extérieurs (bahir anga) :
          - yama : ce qu’on ne doit pas faire
          - niyama : les pratiques positives à faire
          - asana : le travail sur le corps avec les postures  (2 à 3 aphorismes sont consacrés à "asana"
          - prathyara : le retrait des sens

       * les membres intérieurs (antaranga) :
          - dhârana : la concentration
          - dhyana : la méditation (arriver à maintenir son esprit sur un certain objet
          - samadhi : faire UN avec l’Absolu;  à cette étape, le méditant se dissous

 

5-) Le Hatha-Yoga ou Yoga de l’effort
Cette voie du yoga est nécessaire pour préparer au Raja Yoga

 Le mot « hatha » peut signifier :
 -   « force » : car il s’agit d’avoir un effort soutenu, une pratique intense pour prendre certaines postures
 -   Ou bien « ha » : signifie Lune et « tha » : le soleil
      Il s’agit donc par l’effort intense des postures de réunir les deux énergies subtiles lunaire et solaire.

…….. on cherche de toute façon, dans cette pratique à éveiller la Kundalini (énergie se trouvant lovée à la
base de la colonne vertébrale)

6-) la Kundalini yoga

Pratique pour éveiller la kundalini (énergie qui se trouve le long de la colonne, dans le nâdi Susumma).

7-) Le Nada yoga ou yoga du son

Le son est important car il permet de communiquer.
La pratique est basée essentiellement sur l’usage du son pour éveiller la kundalini.

                                                              ……… Note de la transcripteuse
                                                       
Dans cette forme de yoga, on utilise des instruments de musique comme  le « tempura »,
                                                        ou les bols tibétains

                                                                                                               
~~~~~~~~

8-) le Mantra yoga

Le son est également exprimé dans cette forme de yoga, puisqu’il va s’agir de réciter des mantras.
Le mantra et le son ont un effet purificateur du mental et des êtres.
C’est un moyen très puissant pour la transformation personnel (devenir plus vaste et se relier).

Etymologiquement,  le terme « mantra » est un terme sanskrit, dont  « man » signifie "penser" et   « trâna »
qui veut dire "protection". Un mantra est donc une formule mentale qui protège.

Le son est important : pour communiquer, 
                                  : pour transformer les pensées, 
                                  : il est créateur de l’Univers. 
                                  : il se trouve dans chaque chose ; nos formes, nos pensées, nos émotions, chaque
                                     être est une vibration

But du mantra :  unir le petit « je » à une dimension plus profonde, plus absolue.


Exemples de mantra :

 -  OM peut se chanter A.U.M . Chaque son, chaque lettre  a alors un effet spécifique dans le corps :

  • A : ouverture , on a envie d’ouvrir les bras…. C’est l’expansion
    Le son peut être thérapeutique : en effet, si l’existence est coincée, le A est moins ouvert
    ……apprendre à produire un A ouvert ( en faisant raisonner le son en nous-même),  va aider.
  • U : ou. C’est un son qui englobe, le mouvement de nos bras va être comme une embrassade.
    On va visualiser les gens qu’on n’aime pas forcément, et ceux qu’on aime, et avec un grand
    mouvement de bras, on va les englober, les ramener vers le cœur comme pour les étreindre
  • M : mmm Ce son recentralise….. on va diriger ses mains vers le bas ( en se penchant), puis
           vers le haut (en revenant à la verticale)

 

 - Hari Om tat sat

……  HARI : un des multiples noms du divin (qui se rapporte à l’aspect préservation de l’univers et
                         se réfère à Vishnou)
                       « ce qui enlève tout obstacle », ce qui enlève le voile de l’illusion (et qui empêche de
                        voir la Réalité)

         OM : le son suprême, créateur de l’Univers. Il représente aussi Brahman (créateur)

         TAT : « Cela »…. qui est l’Univers, ou le Divin

         SAT :  la Vérité absolue ou ultime
                     ….. c’est la Réalité (que l’on ne perçoit pas) et qui est au-delà du réel (que l’on perçoit,
                              qui est donc une vérité relative)
                            Réalité ou Vérité que l’on perçoit lorsqu’on a réalisé « le Soi ».

                               
          Traduction ….. presqu’impossible et multiple…. =   Salut à la divine Vérité qui est Cela
                                                                                             ou  je salue la divinité qui est en toi

          Lien vers le mantra chanté : cliquez ICI

                                                             ~~~~~~~~~~~~~~~~~~

« Qui suis-je ? » : quel est donc ce petit « je »,

 On se définit en fonction de : notre identité faite de notre éducation, de nos expériences,
                                                 notre nom, notre âge, notre rôle,
                                                 femme-homme,

Ce que notre « je » n’est pas :

  • On s’identifie à « notre corps », mais on ne devrait pas car le corps change (de bébé, ado, à adulte, à personne âgée) ;
  • Nous ne sommes pas non plus « nos pensées », car elles changent. L’idée n’est pas moi.
  • Nous ne sommes pas nos « émotions » : en méditation, on cherche à la voir et à la lacher.

Le « je » , c’est :

  • La vérité de notre être profond,
  • Le spectateur qui observe  celui qui agit :

Les caractéristiques de cet Etre profond : Clarté, Joie,
    = SAT  CHIT  ANANDA …… L’Etre absolu est une conscience/joie
        sat : l’être absolu, ce qui ne change pas
        chit : conscience
        ananda : joie

…… quelquefois, ça s’ouvre, pas de voile, ça se libère
         quelquefois ça se couvre, on ne voit plus le SOI

 Le yoga cherche à  laisser manifester notre Etre profond (ou notre Vérité profonde),
             en laissant se ralentir les pensées,
            pour voir le moment de SILENCE…..

On est libre alors…… il faut lâcher ses attachements pour cela.

Commentaires (2)

1. DELENTE Véronique 21/01/2017

Merci Muriel pour toutes ces infos intéressantes et formatrices pour une éléve qui balbutie encore sur le sujet.

Véronique

2. Muriel 21/01/2017

De rien Véronique.
C'est avec plaisir que je partage mon expérience.
Bonne continuation sur votre chemin.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau