Histoires à méditer

Comment se vider la tête des soucis

                                                                                   ~~~~~~~~

Nous avons beau savoir qu'il faut lâcher les pensées et les émotions négatives,
ne pas les ruminer, que cela ne sert
à rien, qu'à nous miner intérieurement.......
........mais lâcher n'est pas si simple.

Alors voici un petit truc qui peut vous aider............Quel serait pour vous
l'objet qui vous permettrait de vous vider la
tête, si vous n'avez pas d'arbre
dans votre jardin.....?



L'arbre à soucis

arbre-et-maison-christine-delfosse.jpg

Un jour, j'ai retenu les services d'un menuisier pour m'aider à restaurer ma vieille grange.
Après avoir terminé une dure journée au cours de laquelle une crevaison lui avait fait
perdre une heure de travail,
sa scie électrique avait rendu l'âme, et pour finir, au moment
de rentrer chez lui, son vieux pick-up avait refusé de
démarrer.

Je le reconduisis chez lui ; il demeura froid et silencieux tout au long du trajet. Arrivé chez
lui, il m'invita à rencontrer
sa famille. Comme nous marchions le long de l'allée qui
conduisait à la maison, il s'arrêta brièvement devant un petit
arbre, touchant le bout des
branches de ses mains. Lorsqu'il ouvrit la porte pour entrer chez lui, une étonnante

transformation s'était produite, son visage était devenu rayonnant. Il caressa ses deux
enfants, embrassa sa femme,
me présenta à tout le monde et m'offrit à boire comme si
rien ne l'avait affecté durant cette journée.

Lorsqu'il me raccompagna à ma voiture, en passant près de l'arbre, la curiosité s'empara
de moi et je lui demandai
pourquoi il avait touché le bout de ses branches un peu plus tôt.


- C'est mon arbre à soucis, me répondit-il. Je sais que je ne peux éviter les problèmes, les
soucis et les embûches
qui traversent mes journées, mais il y a une chose dont je suis
certain, c'est que ceux-ci n'ont aucune place dans la
maison avec ma femme et mes
enfants.
Alors, je les accroche à mon arbre à soucis tous les soirs lorsque je rentre
à la maison.
Et puis, je les reprends le matin.


- Ce qu'il y a de plus drôle, sourit-il, c'est que lorsque je sors de la maison le matin pour
les reprendre, il y en a
beaucoup moins que la veille lorsque je les avais accrochés.

                                                                                                 ~~~~~~


SOURCES : texte d'un auteur inconnu trouvé sur différents sites d’internet
                     Peinture de Christine Delfosse

L'histoire de l'âne et du puits

 

Pour démarrer cette nouvelle année 2012, voici une histoire intéressante
pour imager la notion bouddhiste  de "transformer les situations".

 

l-ane-charge.jpg   L'histoire de l'âne tombé dans le puits 
carrelage-le-puits.jpg
  
   

Un jour, l'âne d'un fermier  tomba dans un puits.
hist-aneetpuits-2.jpg

 

 

 

 

L'animal gémissant pitoyablement pendant des heures,
le fermier se demanda quoi faire.

  hist-aneetpuits-1.jpg

 

 

 

Finalement, Il  décida que l'animal était vieux et que le puits devait  disparaître
de toute façon. Ce n'était pas rentable pour lui de récupérer l'âne.

hist-aneetpuits-3.jpg

 

Il  invita donc tous ses voisins à venir  l'aider. Ils saisirent
tous une pelle
et commencèrent à enterrer l'âne dans le
puits.

Au début, l'âne  réalisa ce qui se produisait et il se mit à crier terriblement.
Puis à la stupéfaction de chacun, Il se tut.

hist-aneetpuits-7.jpg

 

 

 

Quelques pelletées plus tard, le fermier  regarda dans le fond
du puits et fut étonné de ce qu'il voyait.

 

 

Avec chaque pelletée de terre qui tombait sur lui, l'âne faisait quelque chose
de stupéfiant.

hist-aneetpuits-4.jpgIl se secouait pour enlever la terre de son dos et montait dessus.
Pendant que les voisins du fermier continuaient à pelleter sur l'animal, Il se
secouait et montait dessus.

hist-aneetpuits-8.jpg

 

 

 

 

Bientôt, chacun fut stupéfait de voir l'âne sortir hors du
puits,

 

 

et se mettre à trotter!"................................. hist-aneetpuits-9.jpg

----------------
La vie nous envoie toutes sortes de difficultés.
Le moyen de se sortir du trou est de se secouer pour avancer. Chacun de nos
ennuis est une pierre qui permet de progresser. Nous pouvons sortir des puits
les plus profonds.
Il ne faut jamais abandonner !
Se secouer pour avancer, conclut cette histoire.
--------------------

Mais je trouve surtout cette histoire intéressante par le fait qu'elle image au mieux
une des notions essentielles de la philosophie bouddhiste, " transformer les
situations"
:

Il s'agit alors de ne plus considérer les évènements difficiles qui nous arrivent comme une fatalité extérieure
qui nous empêche de faire quelque chose, mais au contraire les voir comme un matériau nécessaire pour
travailler sur soi.

D'ailleurs pour le bouddhiste, c'est "lorsque l'obstacle survient que le chemin commence", car chaque
obstacle est comme une pierre sur laquelle on pose le pied pour avancer sur le chemin.
De même "toute situation est bénéfique, même le fait d'être malade, même le fait de mourir" et "chaque
ennemi est mon ami, car il est une occasion d'évoluer.


 

 

Sources des dessins : créés par Elo. Site : elokiki.blogspot.com

L'éléphant enchaîné


 

Voici un extrait tiré du livre de Jorge Bucay (célèbre psy et auteur argentin)
« Laisse-moi te raconter les chemins de la vie » qui se lit comme un roman :
C'est l’histoire d’un psy et de son jeune client, à qui il raconte des histoires pour faire
écho à chacun de ses problèmes. Un essai riche et passionnant !

Cliquez sur le lien ci-dessous pour lire l'histoire de "l'éléphant enchaîné" .

 

                                               L\'éléphant enchaîné

 

Cette histoire est un clin d’oeil à nos systèmes de croyances, aux programmes, dont
nous nous chargeons depuis l’enfance, qui sont souvent lourds à porter, et qui,
comme le dit si bien Jorge Bucay, nous privent d’une partie de notre liberté.

Bonne lecture et bonne méditation..............

 

 

 

 

 

 


Légende hindoue

 

Cela fait un petit moment que je ne vous ai pas raconté une histoire à méditer....

.........une légende hindoue ? cela vous dit !?

Alors, voici ma préférée :   "Il était une fois ...........

 

Des carottes, des oeufs et du café

J'aime bien les histoires. Cette façon très imagée de présenter des notions très abstraites est beaucoup plus parlante que des théories très complexes.

En voici une autre qui nous montre que ce ne sont pas les situations qu'il faut changer pour être heureux, mais nous-mêmes et surtout notre façon d'appréhender les évènements :

Une jeune femme visite sa mère, lui parle de sa vie, et de ses difficultés. Elle ne sait pas comment elle va s'en sortir, et envisage d'abandonner.

Sa mère l'amène à la cuisine. Elle remplit 3 casseroles d'eau et les place sur la gazinière à feu élevé. Dans la 1ère des casseroles, la mère y met les carottes, dans la 2è les oeufs et dans la 3è des grains de café moulu. Elle laisse bouillir sans dire un mot. Au bout de 20 mn, elle coupe le feu. Elle égoutte les carottes et les place dans un bol. Elle sort les oeufs et les met aussi dans un bol. Et elle vide le café dans un 3è bol.

Se tournant vers sa fille, elle lui demande : "dis-moi ce que tu vois ?"


"Des carottes, des oeufs et du café " répond la fille.

Sa mère lui demande de considérer les carottes. La fille se rapproche et note que les carottes sont molles. La mère lui demande ensuite de prendre un oeuf et de casser la coquille; ce que fait la fille. Cette dernière constate que l'oeuf est dur. Finalement, la mère demande à sa fille de goûter au café. Celle-ci sourit en goûtant l'arôme riche du café.

Cette dernière demande alors à sa mère : "qu'est-ce que cela signifie, maman ?"

Sa mère lui explique que chacun de ces aliments a fait face à la même adversité : de l'eau bouillante.

Chacun a réagi différemment :
Les carottes au départ fortes et dures, se sont ramollies sous l'effet de l'eau bouillante;
Les oeufs, qui étaient fragiles, sont devenus durs;
Le café, quant à lui, s'est dissous dans l'eau et c'est lui qui a changé la couleur de l'eau.


"Lequel es-tu ?" demande la mère à sa fille. "Quand l'adversité frappe à ta porte, comment réagis-tu ? Es-tu une carotte, un oeuf ou du café ?

"Es-tu une carotte qui paraît forte, mais perd sa force devant la douleur et l'adversité ? ou un oeuf au coeur malléable, qui après un décès, une rupture ou une difficulté financière devient dur et fermé ? ou bien un grain de café, qui face à une situation chaude et bouillante, se relâche, lâche sa saveur, et change la situation autour de lui ?"


Porter sa croix

 

J'aime choisir dans toutes les traditions ces petites histoires qui sont très explicites grâce à la symbolique qu'elles véhiculent toutes.

En voici deux à méditer avant de démarrer sa journée................pour que celle-ci paraisse moins pesante et  plus ensoleillée.

 

...............................la première en paroles

 Un jeune homme accablé par les soucis, se met à genoux ne voyant pas d’autres issus que la prière.

« Mon Dieu, je n’en peux plus » dit-il « ma croix est trop lourde à porter ».

Le Seigneur lui répond : « Mon fils, si tu ne peux plus la supporter, dépose là dans cette pièce. Ouvre cette porte, et choisis celle que tu désires. »

Soulagé, le jeune homme dit : « Merci Seigneur. » et fit ce qui lui était indiqué.

En entrant dans la pièce, il vit des croix de toutes les tailles. Quelques-unes étaient si énormes, qu’il ne pouvait pas les voir dans leur totalité. Mais il en vit une, toute petite, appuyée sur un mur. Il la prit, la porta, et vit avec plaisir qu’elle était moins lourde que la sienne. Il partit tout guilleret, allégé d’un grand poids. En sortant de la pièce, le Seigneur lui dit : « Sais-tu, mon fils, que cette croix qui te paraît légère maintenant, est celle que tu as apportée. »

Ainsi, en changeant notre regard sur les choses, les évènements paraissent moins accablants.


...............................la deuxième en images

                  "Seigneur, c'est trop lourd ; aidez-moi à en couper un peu"

     

 

             

 

"Seigneur, aidez-moi à en couper encore un peu; je pourrais ainsi mieux la porter."

 

                "Seigneur, merci beaucoup"

 

                "Hein ?????????"

 

"Utilisons nos croix comme un pont, pour traverser cet abîme."  

 

       

 

......et la morale de cette histoire, c'est.......................qu'en  pensez-vous ?

 

 

 

(dessins trouvés sur internet sans indication de source)