Krishnamacharya

 

 

 

Né de parents brahmanes dans le Sud de l’Inde, en 1888, Sri T. Krishnamacharya appartenait à une famille de philosophes et de Maîtres spirituels. Il était l’aîné de 5 enfants et apprit à parler et à écrire le sanskrit avec son père dès l’âge de 5 ans.

 Il accomplit la plus grande partie de ses études à Varanasi (Bénarès) et à Calcutta, les deux fiefs de la tradition philosophique de l’Inde, où il obtint rapidement les plus hautes distinctions dans l’ensemble des branches de la philosophie indienne.

 A l’âge de 16 ans, il reçut les enseignements originels du « Yoga Rahasya », un long texte yogique perdu, au travers d'une vision d'un ancien sage Nathamuni.
Il approfondit sa connaissance du Yoga Hindou dans l’Himalaya et du Yoga Bouddhiste en Birmanie, qui faisait partie de l’Inde à cette époque. Il se rendit ensuite au Cachemire pour y étudier le soufisme. En 1919, il suivit un enseignement sur les Yoga-sutras de Patanjali, les asanas et le pranayama, dans une grotte du Tibet, pendant 8 ans, avec son maître Rama Mohan Brahmachari. A la fin de ses études avec Sri Ramamohan, Krishnamacharya lui demande comment le payer de son enseignement - Ramamohan lui répond qu'il doit "prendre une épouse, élever ses enfants et devenir un professeur de yoga.

 Il travailla quelques temps comme professeur de philosophie à l’Université de Bénarès ainsi qu’à l’Université de Calcutta avant d’accepter l’invitation du roi de Mysore à enseigner la philosophie indienne au Mysore Sanskrit Collège. Comme ses aïeux avant lui, il fut l’enseignant du Roi et fut nommé à la Cour Royale comme philosophe. Tout en s’appliquant à cette tache, il fut l’invité d’honneur de plusieurs Cours Royales, dans l’Inde entière, ainsi que de monastères spirituels pour participer à des « joutes philosophiques.

Il maîtrisait une quinzaine de langues indiennes et était, en outre, astrologue, musicien, sportif et fin cuisinier…….

 Vers 1924, Sri T. Krishnamacharya commença à enseigner le yoga à la famille royale, ainsi qu’aux habitants de Mysore. Au fil des années, il accorda une importance croissante à l’enseignement du Yoga. Vers 1935, de plus en plus d’européens venant étudier sous sa direction, il entreprit seul, d’apprendre l’anglais pour être capable d’enseigner dans cette langue. Il demeura à Mysore jusqu’en 1954 puis à la mort du Maharaja de Mysore qui était devenu son élève et son « mécène », il s’installa à Madras, avec sa femme et ses enfants, où il y vécut jusqu’à sa mort le 28 février 1989 après une courte maladie.

A Madras, il poursuivit ses recherches afin d’élaborer une méthode qui puisse soulager certaines maladies et souffrances par des techniques unissant yoga et ayurveda.

Parce que plusieurs de ses étudiants, de cette époque, étaient des garçons dynamiques, il a développé un modèle vigoureux de yoga visant à construire la force et la vigueur, connu aujourd'hui sous le nom d’ « Ashtanga vinyasa Yoga ».

Par les enseignements que Krishnamacharya reçut de son père et d'autres instructeurs, il s'est rendu compte que chaque personne est "absolument unique », il estimait que la partie la plus importante de l'enseignement du yoga était qu'on doit "enseigner à l'étudiant selon sa capacité au moment présent", c'est-à-dire que la voie d'accès du yoga doit s'enseigner de "manières différentes pour des personnes différentes" et chaque personne doit recevoir un enseignement qu'elle comprenne clairement.

 

Il eut 6 enfants, 3 garçons et 3 filles. Son épouse, Srimathi Namagiriammal et ses 6 enfants reçurent son enseignement.

Son fils aîné, Sri TK Srinivasan, bien que parfaitement formé à l’enseignement du yoga, préféra se spécialiser dans la philosophie indienne ; il fait actuellement figure d’autorité en matière de Nyaya et Mimamsa, deux des courants philosophiques parmi les plus importants de la tradition indienne.

Ses deux autres fils, Sri TKV Desikachar (voir la page "Désikachar") et Sri TK  Sribhashyam, ont quitté leur profession pour se consacrer entièrement à l’enseignement du Yoga.

La 2ème fille de Sri T. Krishnamacharya, Srimathi Alamelu, est une des premières femmes à qui il a enseigné les Vedas.

 

Puis Sri T. Krishnamacharya commença à enseigner le yoga au frère de son épouse, Sri BKS Iyengar (né en 1918) alors que celui-ci était encore un jeune enfant. Sri BKS Iyengar habitait alors chez son professeur, conformément à une tradition ancestrale. A l’âge de 15 ans il fit ses débuts dans l’enseignement du yoga.

Sri TKV Désikachar bénéficia de l’enseignement de son père dans les années soixante et jusqu’à la mort de ce dernier. Il étudia ainsi avec lui pendant presque 30 ans.

 Sri T. Krishnamacharya a toujours refusé les rétributions et titres honorifiques que les Cours Royales lui offraient. Il vivait de ses modestes revenus personnels en travaillant comme contremaître dans une plantation de café, il pratiquait la médecine indienne (ayurvéda). Il céda même un héritage important à ses frères et sœurs pour rester en accord avec ses principes philosophiques. Il était présent dans la vie de famille et participait aux activités domestiques. Son ouverture d’esprit l’a même amené à rencontrer des chefs spirituels appartenant à d’autres confessions. Il lui est même arrivé de donner des cours à des chefs religieux, des chefs d’états, des maîtres de yoga et des philosophes. Il n’a jamais utilisé ces relations pour obtenir un bénéfice personnel quelconque.

Il accordait une attention égale à tout être. Son épouse suivait son exemple et partageait sa vie simple. Elle représentait l’exemple vivant de la philosophie.

 Sri BKS Iyengar, Sri TKV Désikachar et Sri TK Sribhashyam sont les plus proches disciples du Maître.

Mais KRISHNAMACHARYA enseigna également à  : Patthabi Joîs, Indra Devi, Thérèse Brosse, Jean Klein, Gérard Blitz, Yvonne Millerand.......

 

 

 Sources : -  article paru dans « infos-yoga » n° 14 de sept-oct. 1997  (http://www.infosyoga.info)
                     -  école "Yogakshemam"  de Sri TK   Sribhashyam  (http://www.yogaksheman.net)
                     -  et extraits de Wikipédia

Sources photo : photo des archives du KYM (Yoga Mandiram Krishnamacharya) (voir le site http://www.kym.org)

Pour des renseignements complémentaires , cliquez  ICI   (lien pour aller sur " WIKIPEDIA" )

Bibliographie  proposée :

  - "Yogarahasya", d'où est issu tout l'enseignement de Krishnamacharya.

         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau