Qu'est-ce que le pranayama ?

 

 

 

I. - Signification du mot "pranayama" :

        •  Selon l’étymologie :       

           Le 1er sens est …… Maîtrise du souffle
           Prana signifiant souffle et Yama,  maîtrise, régulation

           Le 2ème sens est …. Allongement du souffle
           Prana signifiant toujours souffle et ayama, allongement ou sans restriction

 

      •   Mais le mot  "Prana" a plusieurs sens :

          -   Il désigne le souffle……..prana s'écrit,  dans ce cas, avec un petit « p »

          -   mais c'est également l’énergie subtile qui est  contenue dans l’univers…
              …… Prana s'écrit alors  avec un grand « P »

             C’est l’énergie cosmique grâce à laquelle tout se meut dans l’univers. Ce Prana existe dans
             tous les éléments : la nourriture, l’eau, la lumière solaire, l’air…..
             Les principaux points d’absorption du prâna sont : les fosses nasales, les alvéoles
              pulmonaires, la langue, la peau.

             Avoir une respiration ample permet donc d’absorber le prana. Le corps est ainsi imprégné
             de cette énergie cosmique, ce qui permet un bon fonctionnement du corps.

         -   Prana est aussi un vayu, le souffle de l’expansion ou Inspiration.

              .................Il exite ainsi  5 vayus ou  5 souffles :

                                          •   Prana : le souffle de l’absorption et de l’expansion.
                                                                C’est l’INSPIRATION, qui laisse pénétrer l’énergie qui nourrit tout.

                                         •   Apana : c’est le souffle d’élimination et de l’évacuation,
                                                                 C’est l’EXPIRATION qui élimine les toxines pour purifier les nâdis
                                                                 (réseaux  énergétiques)

                                       •   Samana : le souffle de l’équilibre et du centrage,

                                       •   Udana : le souffle d’élévation après prana (ou d’élongation), d’allègement
                                                               après apana.  L’inspir vient de lui-même avec une sensation
                                                              d’allègement vers le haut.

                                       •   Vyana : le souffle qui se répand. Il diffuse la vitalité, là où elle manque.
                                                                Il nourrit le corps.

 

II. - Qu’est-ce que le Pranayama  ?

          •  Selon les Yoga-sutras de Patanjali : II, 49

             «………… le Pranayama est l’arrêt des perturbations de la respiration. »

 

          En quoi consiste-t-il ?

Le pranayama, c'est la maîtrise du souffle.
Il s'agit donc dans un premier temps de prendre, tout simplement, conscience du mouvement de
l'Expir, de l'Inspir et de la Suspension,

tel qu'il est dit dans les yoga-sutras (texte du 2è siècle après J.C.) et dans la hatha-yoga pradipika
(texte datant de 1500 après J.C.) :

« Les mouvements de la respiration sont l’Expir, l’inspir et la suspension……… »
    Yoga-Sutras. II, 50

« Le pranayama est divisé en 3 parties : recaka (expiration), pûraka (inspiration) et
   kumbhaka (rétention). ………." 
   "Hatha-Yoga Pradipika" II, 71

 

……..au niveau des Kumbhaka (les suspensions de souffle), il y a :

          -   antara kumbhaka : suspension poumons pleins
          -   bahia kumbhaka : suspension poumons vides

 

……..Il existe une 4è modalité de respiration qui dépasse le plan de la conscience et qui nous
          amène à cet état de méditation qu’est le SAMADHI ……

       « Une quatrième modalité de la respiration dépasse le plan de conscience où l’on distingue
          inspir et expir. »
          Yoga-sutras de Patanjali, Aphorisme II, 51

      appelé Kevala Kumbhaka dans la Hatha-yoga pradipika (II, 71)

 

Mais le pranayama, c'est aussi l'allongement du souffle.
On cherchera donc, après avoir pris conscience des 4 temps de la respiration, à allonger ces
capacités respiratoires, en mettant en place  :

        =   la respiration complète : c'est-à-dire une respiration plus profonde qui associe les trois
              niveaux de la respiration (abdominale, thoracique et claviculaire) :

                 - à l'inspir : le souffle emplit d'abord l’abdomen, puis en continuant à inspirer lentement,
                    le souffle monte dans le thorax qui se soulève , puis en continuant à inspirer toujours
                    lentement, le souffle emplit le haut du  buste (le niveau claviculaire).

                 - suspension de souffle, poumons pleins (PP) : Marquer un temps d’arrêt de 1 à 2
                    secondes,

                 - à l'expir :  expirer lentement en vidant d’abord la zone claviculaire, puis continuer à
                    expirer lentement pour vider ensuite le thorax qui s’étale, et continuer à expirer en
                    vidant l'abdomen.

                  - suspension de souffle, poumons vides (PV) : Marquer un temps d’arrêt de 1 à 2
                     secondes

                  Puis laisser l’inspir revenir dans le ventre et monter, lentement, comme une vague très douce,
                  vers le haut du buste.

                  ........On peut aussi pratiquer :
                                  avec l' Inspir du haut vers le bas et expir du bas vers le haut, on met alors en place
                                  2 des vayus : Prana pour l'Inspir, et Apana  pour l'expir

 

         =  puis des rythmes de comptage :
               par exemple, sur la base de  1  ,  1/2  ,  2  ,   1/2
                                           ...on aura un Inspir de 4 secondes, une suspension PP  de 2 secondes,
                                                                 un Expir de 8 secondes, une suspension PV de 2 secondes, 

                                ...ou bien un Inspir de 8 secondes, suspension PP de 4 secondes,
                                                               un Expir de 16 secondes, suspension PV de 4 secondes,

               ensuite il suffit de changer la base.

 

 

Voir aussi :   "But et effets du pranayama"

 

 

 

Commentaires (2)

1. Muriel 15/12/2015

Bonjour,
Techniquement, vous avez tout à fait raison : ce n'est pas l'abdomen qui se remplit d'air, mais la base des poumons qui va ainsi pousser le diaphragme vers le bas et donner l'impression que l'abdomen se remplit d'air. En utilisant ce sens de respiration, on emplit les poumons du bas vers le haut, ce qui donne cette sensation du ventre qui se remplit puis le thorax puis la zone claviculaire.
Lors de mes cours débutants, je ne précise pas ce détail technique (ce que je fais par contre plus tard), je laisse plutôt l'élève découvrir , dans un premier temps, le mouvement du souffle dans la sensation plutôt que d'être dans le mental à réfléchir à ce qu'il doit faire........ Par contre, chose primordiale en effet, j'insiste bien , pendant le cours, sur le fait que l'inspir démarre dans le haut de l'abdomen, pour que l'élève ne cherche pas à gonfler le ventre et surtout pas le bas ventre, car comme vous le faîtes remarquer si justement, ce serait une erreur.
Je fais aussi pratiquer avec Prana et Apana, deux des vayus. Le sens de la respiration est alors différent, on emplit les poumons du haut vers le bas, et à l'expir on vide du bas vers le haut.
Merci d'avoir souligner ce point important de ne pas chercher à gonfler le bas ventre, ce que je ne précise peut-être pas assez en effet dans cet article...... à rectifier !
Bien cordialement.
Muriel

2. GARROUSTE 14/12/2015

Bonjour, quelque chose m'échappe dans votre commentaire sur la respiration : "à l'inspir : le souffle emplit d'abord l’abdomen, puis en continuant à inspirer lentement,
le souffle monte dans le thorax qui se soulève , puis en continuant à inspirer toujours
lentement, le souffle emplit le haut du buste (le niveau claviculaire)." Il est franchement éronné de dire que le soufffle emplit d'abord l'abdomen, lespoumons se remplissent d'air et le diaphragme par sa contraction amène un soulèvement de l'abdomen... et non l'invers. D'ailleurs Désikachar iinsiste sur cet aspect de la respiration. Je vois trop d'élèves de yoga qui cherchent à gonfler le ventre....
Cordialement

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau